permis de chasser

  • Comment se passe l'examen du permis de chasser?

    L'examen du permis de chasser se déroule de la manière suvante ateliers et barème)

     

    EXAMEN DU PERMIS DE CHASSER (durée environ 1 heure 30) 

    Le candidat commence par la pratique et poursuit avec la théorie

     

    Les exercices pratiques comportent 4 ateliers et sont notés sur 21 points.

    Atelier 1 : Evolution sur un parcours de chasse simulé avec tir à blanc (7 points)

    Atelier 2 : Rangement d’une arme de chasse dans un véhicule (1 point)

    Atelier 3 : Epreuve de tir réel avec un fusil à canons basculants ou semi-automatique (7 points)

    Atelier 4 : Epreuve de tir à l’arme rayée sur sanglier courant (6 points)

    Attention : Pour ces 4 ateliers, tout comportement dangereux est éliminatoire et interrompt l’examen.

     

    Les questions théoriques sont notées sur 10 points

    10 questions à 1 point avec 1 question éliminatoire sur la sécurité

     

    Pour obtenir le certificat de réussite à l’examen du permis de chasser, le candidat doit totaliser un minimum de 25 points sur les 31 possibles.

     

  • Quelles sont les démarches en cas de perte ou destruction de permis ?

    J'ai perdu mon permis où il a été détruit. Pour obtenir un duplicata, je dois:

     

    1. Demander une attestation de délivrance initiale à la Préfecture qui me l'a délivré, de préférence, en précisant les numéro et date du permis de chasser.
    2. Je dois joindre l'original de l'attestation de délivrance initiale à ma demande de duplicata (le cerfa de demande de duplicata peut être téléchargé sur le siteMon Service Public ou sur le site de la Fédération en rubrique "Téléchargement > Formulaires").

    Le tout est à renvoyer à l'ONCFS.

  • Utilisation d'un silencieux

    Par arrêté ministériel du 2 janvier 2018 (PJ) publié au Journal Officiel du 23 janvier 2018, l’article 2 de l’arrêté du 1er août 1986 relatif à divers procédés de chasse, de destruction des animaux nuisibles et à la reprise du gibier vivant dans un but de repeuplement, a été modifié.


    La mention "l’emploi sur les armes à feu de tout dispositif silencieux destiné à atténuer le bruit au départ du coup", correspondant au troisième
    alinéa a été supprimée. En conséquence, l’emploi de modérateurs de son est autorisé pour la chasse de tout gibier et pour la destruction des animaux nuisibles.